Charte des droits Canadienne – Histoires pour enfants

Disponibilité:

En inventaire


Pour l’éducation civile des futurs Canadiens et Canadiennes

149,95$

Effacer

La collection « La Charte pour les enfants » comporte 14 livres, 14 histoires différentes pour initier les enfants aux principes de base de la Charte canadienne des droits et libertés. Chaque histoire se déroule dans une province ou un territoire du Canada et présente de façon amusante et pédagogique, des notions —parfois difficiles à comprendre — associées aux droits et libertés protégés par la Charte. Ces ouvrages visent à sensibiliser les enfants à leurs droits en leur fournissant des connaissances élémentaires et en faisant la promotion du respect des valeurs fondamentales qui y sont associées et auxquelles les Canadiens et les Canadiennes sont si attachés (pas de coffret).

Plans de cours pour enseignants et enseignantes

Dim. (approx) : 28 x 21,5 cm

À propos de l’auteur: Dustin Milligan est originaire de l’Île-du-Prince-Édouard, il a obtenu un baccalauréat spécialisé bidisciplinaire en histoire et science politique à l’Université d’Ottawa. Il est également diplômé en droit civil et en common law de l’Université McGill. Il a travaillé dans le domaine du droit constitutionnel — défense des droits et règlement des différends — au Canada, en Afrique du Sud et au Myanmar.

Détails sur les titres

Un voyage palpitant sur la colline du Parlement — La responsabilité de respecter les droits des autres

Olivia et un groupe d’élèves ont le privilège d’aller à Ottawa, notre capitale nationale. Pendant leur visite sur la colline du Parlement, les choses prennent une tournure étrange. Tous les élèves tentent de faire valoir leurs droits, mais personne ne s’écoute. Dans ce chaos, Olivia essaie de trouver le calme et quitte discrètement le groupe. Elle découvre alors une chambre secrète où une réunion des plus inusitées se déroule. Attablés se tiennent des anciens Premiers ministres du Canada qui lui révéleront une grande leçon de sagesse.

Mario leMagnifique — Le droit d’être instruit en français ou en anglais

La famille de Mario est francophone. Dans le champ où elle vit, la plupart des petits fruits parlent anglais et tous se passionnent pour le hockey. Alors que toute son équipe de hockey est excitée à l’idée de remporter la coupe Fruitée, Bario a les bleus. Il réalise qu’il est en train de perdre son français. Que peut-il faire pour protéger sa langue et sa culture quand partout autour de lui, tout est en anglais?

Les deux patates à deux yeux — Le droit d’avoir l’ami ou l’amie que notre coeur choisit

Dans un petit entrepôt de l’Île-du-Prince-Édouard, les pommes de terre organisent les célébrations du Bal des jeunes patates en fleur. À cette soirée, chaque pomme de terre vient accompagnée de son ami favori. Mais la Règle des liens permis empêche Manu et Claude de participer ensemble à cette activité. Le bal arrive à grands pas et Manu veut absolument y aller avec Claude. Les autres pommes de terre feront-elles preuve de compréhension pour laisser cette amitié fleurir?

La petite prison dans la prairie — Le droit de jouer en toute liberté

Emma et les autres bisons de la prairie s’adonnent à plusieurs sports. Jusqu’au jour où Urustar, la capitaine la plus admirée, décide de faire du Sabootball le seul sport qui devrait exister. Elle explique à Emma, une joueuse de Sabootball, que les Sabootballeurs sont supérieurs aux autres. Urustar commence à prendre possession des terrains sportifs les uns après les autres, menaçant de mettre en prison quiconque s’opposera à ses règles. Elle s’empare des terrains de hockey sur gazon. Tout le monde a peur et personne n’ose parler. Emma aura-t-elle le courage de prendre la parole et dénoncer cette injustice?

Premières migrations — Des droits liés au patrimoine autochtone

Tanadèle et sa famille vivent avec le reste de leur bande, des bernaches du Canada. Depuis des générations, la bande quitte les Territoires du Nord-Ouest et migre vers le sud. Mais quand une armée de corneilles s’établit aux endroits où la bande fait traditionnellement des haltes, les bernaches sont chassées et n’arrivent plus à trouver d’endroits pour se restaurer. Sans repos ni nourriture, les bernaches luttent pour leur survie. Tanadèle et sa bande arriveront-elles à cohabiter avec les corneilles et retrouver l’harmonie d’autrefois?

Zone grise sur les pistes du Yukon — Le droit à l’égalité, peu importe sa couleur

La course du Yukon est ouverte et Pitou Oski est bien déterminé à mener son équipe vers l’or. Mais la ministre des Affaires des chiens de traîneau ne veut pas de lui comme chien de tête parce que son pelage est gris! Si Pitou veut voir son rêve se réaliser, il faudra qu’il se tienne debout et fasse valoir son droit à la même chance que les autres, peu importe la couleur du poil. Il n’aura d’autre choix que de confronter le Ministère.

Sur les traces d’Émeuly Meuphy — Le droit à l’égalité entre les filles et les garçons

Au Stampede de Calgary, les vaches et les taureaux travaillent fort tout l’été. Ils offrent des tours sur leur dos et un spectacle de monte de taureaux. Léa adore regarder les enfants faire un tour sur le dos de sa mère. Mais quand elle apprend que cette dernière reçoit un maigre salaire en comparaison à celui des taureaux, elle décide de se battre pour l’égalité des salaires. Elle se rend donc à l’Étable de Ville pour se faire entendre. Elle s’inspirera d’Émeuly Meuphy pour la guider dans sa lutte.

Alexandre le Petit deviendra Alexandre le Grand — Le droit d’être traité avec considération, peu importe son âge

Du haut de ses 9 ans, le petit Alexandre est bien mûr pour son âge. Il rêve déjà de ce qu’il l’attend quand il sera grand : devenir du jus de raisin embouteillé pour pouvoir voyager. S’il est prêt, pourquoi devrait-il attendre une autre année? Alexandre profitera des élections pour présenter l’idée de réduire à 9 ans l’âge de maturité pour devenir du jus de raisin. Arrivera-t-il à convaincre suffisamment de gens?

L’hamecon doré — Le droit de croire et d’avoir la foi

Aatma, un poisson du port de St.John’s, est expulsé de sa classe parce qu’il porte un petit hameçon doré sous sa nageoire, un symbole de ses valeurs et une pratique de sa religion : le « merneuvisme ». Mais pour les autres poissons, l’hameçon est un symbole de danger. Comment Aatma arrivera-t-il à concilier son droit d’aller à l’école et le besoin de porter son hameçon doré?

Réal l’orignal et sa mâchoire colossale — Le droit de participer et de se sentir intégré

Même si Réal l’orignal est passionné pour la musique et bourré de talents, on ne lui permet pas de participer à l’émission Cerf Académie. La raison est simple : les orignaux à grosse mâchoire ne sont pas admis. Inspiré par d’autres artistes canadiens qui sont devenus célèbres, comme sa chanteuse préférée AhLaBiche Morissette, Réal fera connaître son histoire dans tout le voisinage. Parviendra-t-il à réaliser son rêve?

Anne… la tomate au trognon vert — Le droit à la sécurité

Au marché, quand on veut des paniers de tomates bien remplis, mais qu’on manque de tomates rouges on prend les tomates vertes, on les peinture en rouge et on les dépose au fond. C’est ce qui arrive à Anne, une petite tomate verte. Après s’être fait attraper, peinturer et déposer au fond du panier, elle est salement amochée et tombe malade. Pour que cette mésaventure n’arrive plus à qui que ce soit, Anne et ses amies sont déterminées à mettre un frein à cette mauvaise pratique. Comment y parviendront-elles?

Complot sous une aurore boréale — La liberté de réunion et d’association

Après la découverte d’une nappe de pétrole enfouie sous la glace d’un village de la baie d’Hudson, le maire y voit une occasion de s’enrichir. Ronger par la cupidité et obsédé par cette idée, il ignore les citoyens et leurs inquiétudes. Pour faire progresser le projet pétrolier, il impose la «Règle des deux ours ». Cette règle a pour but d’empêcher les ours de se rassembler pour contester le projet pétrolier. Iqsi et ses amis useront de beaucoup de créativité afin de se regrouper et stopper les plans du maire.

Le cas du bagel de Montréal disparu — Le droit à la vie privée et à la sécurité

La famille BeauCastor possède un commerce de bagels réputé. Un matin, pour la toute première fois dans l’histoire des bagels, on trouve dans le four, un bagel sans trou. Ce bagel devient tellement spécial qu’on le nomme trésor national! Puis tout à coup, il disparait. Les policiers mettent la ville sans dessus dessous dans l’espoir de retrouver le fameux bagel. Si bien que les castors se font fouiller n’importe quand, n’importe où et sans aucun respect… jusqu’à ce que des castors en aient assez!

Portrait d’une artiste en jeune homard — Le droit de parler, de chanter et de rire

La ville d’Aliya est contrôlée par les mafioseaux. Ces derniers ont imposé la loi du silence. Personne n’a le droit de parler, de chanter, de grogner ni même de roter! Aliya devra être astucieuse pour arriver à s’affirmer tout en évitant l’immersion dans le chaudron d’eau bouillante, la punition réservée aux homards désobéissants.

Selon 0 évaluations

0.0 moyen
0
0
0
0
0

Seuls les clients inscrits ayant acheté un produit peuvent laisser une critique.

Il n'y a pas encore d'évaluations

Poids2.4 kg
Dimensions (poste)28 × 21.5 × 15 cm
Langue

,

Type de cadeau / produit

,

Nombre de joueurs

, , ,

Âge

Sujet